Parcourir l’actualité en un seul clic

Assata Olugbala Shakur: La femme la plus recherchée au Monde

0

Assata Olugbala Shakur, née sous le nom de Joanne Deborah Byron, est une militante politique afro-américaine.En 1967, elle épouse l’activiste Louis Chesimard.

En 1970, ils divorcent et elle rejoint le Black Panther Party (BPP). Puis elle change son nom (Assata Olugbala Shakur) avant de s’engager dans la Black Liberation Army (BLA), en 1971.
En 1971, Assata Olugbala Shakur est arrêtée une première fois, à la suite d’une altercation avec un client d’un hôtel de Manhattan, altercation au cours de laquelle elle reçoit une balle dans le ventre.
Elle est arrêtée et inculpée de tentative de vol, de violences et de port d’arme prohibée, avant d’être libérée sous caution.Elle est ensuite soupçonnée d’avoir participé à une série de braquages (des “expropriations révolutionnaires” comme préférait les appeler la BLA) et d’avoir blessé un policier.
Entre 1971 et 1973, Assata Olugbala Shakur est accusée de plusieurs crimes et est recherchée par le FBI. Condamnée à perpétuité pour le meurtre d’un policier lors d’une fusillade en 1973, elle s’est évadée en 1979 après y avoir subi des tortures qu’elle dénonce dans le texte “Women In Prison : How It Is With Us” (1978).
En cavale et en clandestinité pendant plusieurs années, elle finit par demander le statut de réfugié politique auprès de Fidel Castro, qu’elle obtient en 1984, et s’installe officiellement à Cuba.
La traque d’Assata Shakur par le FBI se poursuit. Depuis le 2 mai 2005, le FBI l’a classée comme une “terroriste intérieure” (domestic terrorist) et offre un million de dollars US de récompense pour toute aide à sa capture, avec son inclusion dans la liste des vingt-cinq terroristes les plus recherchés par le FBI (il s’agit d’ailleurs de la première femme à être incluse dans cette liste).
En 1987, elle a publié “Assata : Une autobiographie” (“Assata: An Autobiography”) où de sa tendre enfance à son exil à Cuba, ses souvenirs se structurent autour du récit d’un emprisonnement de six ans.
Sa vie a été décrite dans plusieurs œuvres de littérature, de cinéma et de musique.
Elle est la sœur de Mutulu Shakur (1950), nationaliste et révolutionnaire et la tante des rappeurs Tupac Shakur (1971-1996) et Mopreme Shakur (1969).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More