Informez-vous surtout, de tout

1xbet

LIZEZ AUSSI   Un éléphant retrouvé arrosé plus de 60 balles par des braconniers

Dernière minute: Mexique un tremblement de terre dans le sud du pays

0

L’épicentre du séisme a été localisé dans l’Etat d’Oaxaca. Alors que le bilan fait état de six morts, de sérieux dégâts matériels ont aussi été constatés.

Alors que sa population est toujours priée de se confiner, en raison de l’épidémie due au coronavirus, le Mexique a été secoué mardi 23 juin par un fort tremblement de terre qui a fait six morts et des blessés.

De sérieux dégâts matériels ont été constatés à la suite de la secousse de 7,5 sur l’échelle de Richter, mesurée par le service sismologique national du Mexique, en fin de matinée.

L’épicentre de ce séisme a été localisé dans la ville de Crucecita, dans l’Etat d’Oaxaca, dans le sud du pays, a précisé l’institut. C’est là qu’ont été constatés les six décès, d’après les autorités locales. Une des victimes est un travailleur de la raffinerie de la compagnie pétrolière Pemex à Salina Cruz, laquelle a interrompu son activité en raison d’un incendie.

Des centaines de personnes apeurées se sont précipitées dehors

Un immeuble fissuré après le tremblement de terre à Mexico (Mexique), mardi 23 juin.

La secousse a été ressentie dans diverses parties de la mégapole de Mexico, où vivent 22 millions de personnes. Lorsque les sirènes se sont mises à hurler, des centaines de personnes sont descendues dans les rues de Mexico, certaines avec des masques sur le visage, d’autres à découvert et ne respectant pas les consignes sanitaires en vigueur durant la crise sanitaire — qui a entraîné la mort d’au moins 23 377 personnes et en a contaminé au moins 191 410 autres au Mexique —, ont constaté les journalistes de l’Agence France-Presse (AFP). Deux personnes ont été blessées dans la capitale, selon la mairie.

LIZEZ AUSSI   La Chine a envoyé des experts médicaux auprès de Kim Jong-un

Des immeubles de bureaux et d’habitations ont tremblé pendant de longues secondes. « Heureusement, nous n’avons aucun dégât important », a déclaré le président, Andres Manuel Lopez Obrador, tout en appelant à la prudence en cas de possibles répliques, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

« Il y a eu des glissements de terrain, des bris de verre, des auvents sont tombés, des barrières aussi, mais rien de grave. Les installations stratégiques n’ont subi aucun dommage, autrement dit les ports, les aéroports, les raffineries, les centrales hydroélectriques. Tout est en bon état. »

A ce stade, 147 répliques ont déjà été enregistrées, la plus forte de 4,6, a rapporté le Service sismologique.

Une alerte au tsunami émise par le gouvernement américain

Après le tremblement de terre, l’administration océanique et atmosphérique des Etats-Unis (NOAA) a émis une alerte au tsunami pour la côte mexicaine du Pacifique, l’Amérique centrale, l’Equateur, le Pérou et Hawaï. L’agence fédérale a annoncé trois heures plus tard qu’elle était levée.

Le dernier tremblement de terre important y remonte à septembre 2017, avec 370 morts. Le 19 septembre 1985, un séisme de magnitude 8,1, un des plus destructeurs de l’histoire du pays, avait frappé la capitale mexicaine, faisant plus de 10 000 morts et détruisant des centaines de bâtiments.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More