Informez-vous surtout, de tout

Donald Trump gracie 73 personnes, dont son ancien conseiller Steve Bannon et le rappeur Lil Wayne

0

Steve Bannon, qui a aidé Donald Trump à remporter le scrutin de 2016 et fut un haut conseiller de la Maison-Blanche, avait plaidé non coupable des accusations de fraude le visant.

 Le président américain sortant Donald Trump a gracié 73 personnes, dont son ancien conseiller Steve Bannon, a annoncé ce mercredi la Maison Blanche, peu avant la fin de ses fonctions.
 Le président Donald J. Trump gracie 73 personnes et a commué les peines de 70 autres, est-il indiqué dans un communiqué.
 Steve Bannon, qui a aidé Donald Trump à remporter le scrutin de 2016 et fut un haut conseiller de la Maison blanche, avait plaidé non coupable des accusations de fraude le visant.
 Trump lui accorde « son pardon complet » 
Donald Trump a pris cette décision de gracier son ancien stratège en chef à la dernière minute, précise la chaîne américaine CNN. Le président a déclaré qu’après de longues délibérations, il avait finalement décidé de pardonner à Steve Bannon.
 Selon le New York Times, Donald Trump a pris la décision de gracier son ancien conseiller à la dernière minute après s’être entretenu au téléphone avec lui.
 Le président Trump a accordé un pardon complet à Stephen Bannon. Les procureurs ont poursuivi M. Bannon pour des accusations de fraude découlant de son implication dans un projet politique, lit-on dans le communiqué de l’attachée de presse de la Maison-Blanche, Kayleigh McEnany. M. Bannon a été un leader important du mouvement conservateur et est connu pour son expertise politique.
 Il a obtenu la clémence du président alors qu’il était accusé d’avoir détourné des fonds prétendument destinés à la construction d’un mur à la frontière Etats-Unis-Mexique.
 La grâce présidentielle annulerait les charges portées contre Steve Bannon s’il était condamné, selon le journal.
 Les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black 
Les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black, qui étaient poursuivis pour des accusations fédérales relatives aux armes, ont également été graciés, ainsi que Anthony Levandoswki, pionnier de la conduite autonome, reconnu coupable de vol de secrets commerciaux liés à des voitures autonomes.
 Le rappeur américain Lil Wayne qui avait plaidé coupable le mois dernier de possession d’une arme à feu, un délit pour lequel ce récidiviste risquait jusqu’à dix ans de prison. Pour sa part, le rappeur Kodak Black purge actuellement une peine d’emprisonnement de près de quatre ans.
 Sur la liste des autres personnes graciées figure son ancien collecteur de fonds Elliott Broidy, poursuivi pour une campagne de lobbying illégale.
 Ces derniers mois, M. Trump, qui doit s’envoler mercredi matin pour la Floride, a déjà utilisé ce pouvoir présidentiel et a exonéré des collaborateurs et des proches. Certains avaient été condamnés dans le cadre de l’enquête sur une possible collusion entre la Russie et son équipe de campagne en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More