Informez-vous surtout, de tout

Ethiopie : une dizaine de dirigeants civils et militaires arrêtés et 15 autres tués

0

Senegalmedia – Au total, près d’une vingtaine de hauts dirigeants du TPLF ont été mis aux arrêts depuis la semaine dernière. Une traque qui illustre la détermination du gouvernement fédéral d’Ethiopie d’appréhender et de traduire devant la justice les responsables de l’ancien parti au pouvoir au Tigré.

Une dizaine de dirigeants civils et militaires du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) ont été arrêtés, le dimanche 10 janvier 2021, dans une opération conjointe des Forces de défense nationale éthiopienne (ENDF), de la police fédérale et du service national de renseignement et de sécurité.

Parmi les dirigeants arrêtés, figurent notamment l’ancien président de l’Etat régional du Tigré (2010-2018), Abay Weldu, le vice-président, Abraham Tekeste, ainsi que deux officiers supérieurs qui ont quitté les rangs de l’armée fédérale pour rejoindre le TPLF.

Les troupes fédérales ont également annoncé avoir tué 15 membres des forces militaires de l’ancien parti au pouvoir de la région du Tigré. Parmi ceux-ci figurent deux généraux, une dizaine d’officiers supérieurs, et l’ancien commissaire régional adjoint de la police du Tigré.

Vendredi 8 janvier, l’armée fédérale avait déjà annoncé l’arrestation de Sebhat Nega (photo, au centre), un des membres fondateurs du TPLF et considéré comme le « cerveau » derrière la stratégie de ce parti. Il a été transporté, avec huit autres dirigeants du parti arrêtés également, dans la capitale, Addis-Abeba.

Le 29 novembre 2020, le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, avait annoncé la fin des opérations militaires dans le Tigré après trois semaines de conflit armé entre le gouvernement fédéral et le TPLF.

Abiy Ahmed avait toutefois affirmé que les troupes fédérales allaient continuer à rechercher et appréhender les dirigeants du parti qu’il taxe de « clique criminelle » et à les traduire devant la justice.

De leur côté, les dirigeants du TPLF, avec à leur tête son président Debretsion Gebremichael, se sont dit déterminés à poursuivre le combat contre « les envahisseurs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More