Informez-vous surtout, de tout

Incendie mortel à Touba: Triste témoignage du père des trois enfants décédés

0

(Touba, envoyé spécial)- C’est encore la tristesse et la consternation à “Guy yu sew”, un sous quartier de Darou Marnane de Touba où ont péri, ce mardi 4 février, les jumeaux Maguette et Sangue Gueye (4 ans) et leur soeur Amy Gueye (3 ans) dans un incendie.

Dans la maison mortuaire, l’émotion est à son comble. Amis, proches et voisins ont fait le déplacement sur les lieux.
Oumar Gueye, leur papa, naturellement très affecté par la douleur, s’est quand même prononcé sur cette disparition tragique de trois de ses enfants.
Mais c’est pour rendre grâce au Tout-puissant.
“On rend grâce à Dieu. C’est lui qui me les avait donnés et il les a repris. C’est difficile de perdre ses enfants dans des circonstances pareilles, mais on n’y peut rien. Dieu en a décidé ainsi”, a-t-il dit laissé entendre, l’air dépité.
Gueye explique à Seneweb que c’est hier, en début de soirée, alors que personne n’était à la maison, que les matelas sur lesquels ils jouaient dans un couloir ont pris feu. Les mômes, innocents, n’ont pas pu s’échapper des flammes.
“Un voisin m’a appelé pour m’informer du drame. Mais quand je suis arrivé, l’irréparable s’était déjà produit. C’est vraiment triste”, regrette-t-il.
La petite Amy, grièvement blessé, a finalement rendu l’âme, ce mercredi matin, aux urgences de l’hôpital Matlaboul Fawzani où elle était internée.
Les trois enfants inhumés dans la douleur
A signaler que les corps sans vie de ces jeunes ont été remis à la famille, ce mercredi, dans l’après-midi. D’ailleurs ils ont été inhumés dans la douleur, après la prière de 17 h au cimetière de Bakhya.
Le préfet du département de Mbacké, Makhtar Diop, le maire de Touba Mosquée, Serigne Abdou Lahad Ka, ainsi que d’autres autorités administratives et coutumières ont fait le déplacement pour s’enquérir de la situation et présenter leurs condoléances à la famille éplorée.
Occasion saisie par le chef de l’exécutif départemental pour appeler les parents à plus de vigilance.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

code

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More