Informez-vous surtout, de tout

L’ambassadeur de France au Sénégal reçoit la délégation Dakar 2020

0

Accueil par l’ambassadeur de France au Sénégal et découverte du Plan Sénégal Émergent, les premières heures de la mission Dakar 2020 commencent fort.


“Dalal-Jamm’ à Dakar”, bienvenue à Dakar. C’est par ces mots que les participants de la mission Dakar 2020 ont été accueillis au Sénégal. Ils sont arrivés hier en fin de journée dans la capitale sénégalaise. Ces acteurs économiques régionaux sont pionniers car jamais un roadshow consacré à l’immobilier n’a été fait en Afrique. Ils ont d’ailleurs été reçus à la Résidence de l’Ambassadeur de France à Dakar. “Ce soir, c’est une grande chance d’accueillir tous ces professionnels de l’immobilier, et de Marseille de surcroit”, commence Philippe Lalliot. “C’est très important parce que nous sommes toujours à la recherche de nouveaux investisseurs, d’entreprises françaises qui s’intéressent au marché sénégalais. Pendant ces deux jours, ils vont pouvoir découvrir pour certains, ou conforter pour d’autres, de beaux projets d’investissement. Nous sommes en tout cas là pour les accueillir, les conseiller et les accompagner.”
Dans les jardins de sa résidence et face à la délégation, il poursuit : “le marché sénégalais présente plusieurs caractéristiques qui peuvent intéresser les entreprises françaises. C’est un marché en croissance, solvable, de l’ordre de 6 à 7% de croissance. Les entreprises viennent aussi chercher ici des relais de croissance pour leurs activités. C’est aussi un marché qui peut être intéressant pour les grandes comme pour les petites entreprises. Chacun peut trouver ici une bonne raison de s’implanter, d’investir et de faire des affaires. Enfin, c’est un pays où il fait bon vivre, pas très loin de la France, qui est francophone… On peut donc y multiplier les bonnes raisons de s’implanter.” Le Sénégal est un pays avec lequel la France a des relations séculaires “qui nous rassemblent.”

Réciprocité et savoir-faire

“J’étais consule générale du Sénégal à Marseille”, raconte Yandé Ndiyae. “J’ai travaillé avec le Club Immobilier Marseille Provence pour cette mission et je pense que ces échanges d’expérience ne peuvent être que bénéfiques. L’industrie immobilière sénégalaise est forte. J’ai beaucoup oeuvré dans la diplomatie économique pour faire venir des investisseurs et du savoir-faire français de qualité, pour répondre à la forte demande en faisant jouer la bonne concurrence, en faisant travailler les artisans du Sénégal et pour employer les jeunes de ce pays.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

code

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More