Des hauts gradés de la Police sont au cœur du scandale, selon les accusations d’un Congolais nommé Xavier Taxan. Ce dernier, informaticien basé à Dakar, confectionnait des faux documents avec des cachets estampillés «Départs et « Arrivées » moyennant 2 millions Fcfa, avec la complicité des policiers.

Dans sa livraison d’aujourd’hui, nos confrères de Libération  renseignent que sept policiers dont des commissaires ont été auditionnés par le Doyen des juges. Mais le journal s’empresse de préciser qu’ils étaient interrogés à titre de témoin. Aucune charge n’a finalement été retenue contre eux.