Senegalmedia
SENEGALMEDIA SARL est un organe de presse, une agence de communication, développement sites web et de production audiovisuelle. Nous vous proposons des services de Management , de la communication , du marketing et de la publicité Avec une équipe jeune et dynamique.

Nianing : Comment M. Thiaré a poignardé son bébé de 14 mois

0

Marié et mère de 3 enfants, M. Thiaré a comparu pour avoir poignants à mort son troisième enfant qui un bébé de 14 mois relatent nos confrères de l’Observateur.

Les faits se sont déroulés à Nianing (Mbour) en novembre 2015. Le jour des faits, la dame a attendu que son époux A. Dièye sorte du domicile pour commettre son acte. Alors que ce dernier était parti acheter du pain, son épouse M. Thiaré en a profité pour attenter à la vie de leur bébé âgé seulement de 1 an et 2 mois. Seule avec ses deux enfants, la femme a fermé la porte du bâtiment. Avec deux couteaux, elle déshabille son bébé Ibrahima et le poignarde à mort dans son lit. M. Thiaré a administré 7 coups de couteau à son bébé sous le regard impuissant de son autre enfant Mouhamed, âgé à peine de 3 ans.
A son retour à la maison, l’époux a constaté que la porte était verrouillée. Il a ensuite mis sa main derrière pour enlever le crochet afin de pouvoir entrer. Sur place, son fils Mouhamed a couru vers lui pour lui indiquer la direction à prendre, comme pour dénoncer l’acte de sa mère. Suivant son fils jusque dans la chambre, A. Dièye a vu son épouse dans une situation étrange. Dans leur lit, il a vu bébé Ibrahima dans une mare de sang, deux couteaux à côté de son corps. Choqué, l’homme a demandé à son épouse ce qu’il s’était passé. Sans piper mot, M. Thiaré tente de se suicider, mais son époux parvient à la maîtriser.
Alertés, les limiers ont effectué une descente sur les lieux du crime. Après constatation des faits, ils ont procédé à l’arrestation de la mise en cause. Poursuivie pour assassinat, M. Thiaré est placée sous mandat de dépôt. Après 7 ans de détention préventive, elle est jugée hier lundi par la Chambre criminelle du Tribunal de Thiès. A la barre, la prévenue évoque des ‘’esprits maléfiques’’.L’affaire est mise en délibéré pour être vidée le 14 novembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

code

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More