Parcourir l’actualité en un seul clic

Les politiques, les journalistes nous tiennent en otage

0
Un leader doit éviter les propos malsains qui peuvent le rattraper. Les propos de révolte de Macky sont toujours dans nos mémoires. Et récemment, c’est l’appel de rapport de force, à la résistance ou au mortal combat.
Maintenant c’est au tour des pontes de la république qui ne cessent de tenir des discours inélégants. Ceux qui avaient approuvé le mortal combat, ceux qui appelaient qu’on brûle les maisons de certains leaders défavorables à sonko , toutes ces personnes là sont mal placées pour condamner les propos malsains de malick sall ou de Madiambal Diagne. La malhonnêteté intellectuelle est devenue la nouvelle stratégie de nos leaders d’opinions.
Chaque leader, opposition comme régime, a ses groupes alimentaires de journalistes et religieux. Les valeurs républicaines sont bafouées. L’élégance républicaine n’existe plus depuis la chute des socialistes. Les autorités et leaders d’opinions durant le régime socialiste étaient respectés et respectables. De vrais hommes d’État qui incarnaient le leadership et le charisme..
Maintenant on agit par l’esprit partisan, prêt à diaboliser ou détruire son adversaire. De grands intellectuels qui ne peuvent faire de sorties médiatiques sans tenir des propos qui peuvent détruire la cohésion nationale . Un ministre de la justice qui ne sait pas communiquer doit éviter de trop parler. Un ministère de souveraineté mérite plus de considération.
La presse considérée comme le quatrième pouvoir auparavant, est devenue la marionnette des hommes politiques et autorités. La corporation est devenue un cadre d’alimentation financière. Des journalistes alimentaires qui ont tué le journalisme. L’information est devenue une exception. Les citoyens sont privés du droit à l’information à cause de la malhonnêteté des journalistes qui sont devenus les chargés de communication des égoïstes leaders opportunistes. Chaque journaliste cherche à parfaire l’image de son leader. Les mercenaires de la plume sont devenus les vrais terroristes dont leurs articles peuvent diviser les ethnies qui ont toujours vécu en harmonie. L’ancienneté dans le métier ne fait pas forcément un grand journaliste. Madiambal Diagne qui a flirté avec tous les régimes n’est plus écouté par la jeunesse consciente.
Cependant ce qui lie les sénégalais est beaucoup plus fort que ces hommes politiques qui menacent le jour et négocient la nuit. Des hommes politiques qui savent se retrouver quand il s’agit de leurs intérêts. Les diolas, les mandingues, les mancagnes sont des ethnies disciplinées et pacifiques. Le cousinage est une réalité qui existe bien avant la vie politique. L’animosité n’a jamais existé entre ethnies grâce au pacte social qui les lie depuis les ancêtres. Aucun leader politique, journaliste ou leader d’opinions ne peut détruire ce pacte.
Un diola ne peut pas faire du mal à un sérère. Un alpoular considère beaucoup le sérère qui est son “roi”. C’est ça le Sénégal , nous sommes tous des parents. La diversité des ethnies fait le charme de notre société. Refusons de croire à ces autorités ou journalistes racistes, régionalistes animés par leurs propres intérêts…. Agissons intelligemment, et refusons d’être des sophistes, des suivistes ou des citoyens aveuglés par les émotions.
papediouf

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More