Urgent :Terrible nouvelle pour Niang Kharagne Lo,le Synpics entre dans la danse

0

L’affaire d’Alioune Niang alias « Niang Kharagne Lo » commence à prendre de l’ampleur. En effet, devant être invité au niveau du parlement de la Cedeao pour couvrir une session, le SYNPICS sort de ses gonds adresse une lettre de protestation pour dénoncer une usurpation de fonction.

Communiqué
Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS)
A Messieurs,
Le Secretaire Général du Parlement de la Cedeao
Le Chef de la Division de la Communication de la Cedeao
Objet : Protestation suite à une Usurpation de Fonction
Mr, il a nous été rapporté par l’intéressé, Alioune Niang plus connu sous le sobriquet de « Niang Xaragne Lô », citoyen de l’État du Sénégal, que votre Institution lui a adressé une Invitation à venir assurer la couverture médiatique du Séminaire Parlementaire et de la Séssion extraordinaire du Parlement de la Cedeao.
Dans la lettre d’Invitation, envoyée par le secrétaire général du Centre de Conférence International de la CEDEAO et adressé à l’intéressé il est fait mention de fonctions et titres qui sont mensongers et qui traduisent par ce fait une violation de l’intégrité morale de toute la presse sénégalaise.
En effet il est noté que cette correspondance est adressée au sieur Lô en sa qualité de journaliste en ligne (Online Journalist) et que l’objet de l’invitation est une « Couverture Médiatique ».
Par cette note, le Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication s’insurge contre ce fait qui est constitutif d’un recel de fonction de votre part ou d’une usurpation de fonction de la part du concerné qui n’est pas journaliste.
Mr Alioune Niang n’a ni la qualité ni n’exerce la fonction de journaliste au Sénégal donc l’inviter es qualité est une insulte à la corporation des journalistes sénégalais, ce, au moment où au Sénégal, le Parlement a légiféré depuis juin 2017 pour qu’entre autre, seuls les journalistes dûment reconnus comme tel, puissent désormais exercer cette noble profession.
Qu’il vous plaise, dans le cadre de votre Communication, d’inviter des citoyens à venir assister aux travaux du Parlement de la Cedeao, c’est votre droit le plus absolu.
Que vous décidez de ne pas convier à ces joutes communautaires les vrais professionnels des medias des pays membres de la Cedeao, vous engage.
Mais que vous vous rendez complice d’usurpation de fonction est une libéralité que le Syndicat des Professionnels de l’Information du Sénégal ne saurait laisser passer.
Je vous informe donc que cette note de protestation sera transmis au Président de l’Assemblée Nationale Sénégalaise ainsi qu’à toute autorité locale ou communautaire qui y a droit.
Pour finir, la Commission de la Cedeao ainsi que l’administration de son Parlement n’étant pas au dessus des lois, je vous prie de bien vouloir rectifier pendant qu’il est temps cette violation de notre intégrité intellectuelle par l’attribution du titre de journaliste au citoyen sénégalais Alioune Lô.
Le secrétaire général du Synpics

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.